S’inscrire à l’Aide aux vacancesDons

Reka aide vacances
Expériences

Gratitude pour le temps passé en famille

Section:

Familles

La décision positive de l’Aide aux vacances Reka a déclenché une immense vague de joie. C’est aux environs de Noël qu’arrive la réponse: Gabriela Wenger et sa famille pourront partir en vacances grâce à Reka. « Pour nous, le fait que notre candidature soit acceptée est un magnifique cadeau. Dans notre situation, nous n’aurions pas pu nous offrir des vacances.» Les Wenger, ce sont les parents et leurs onze enfants. Le plus jeune a 6 ans et l’aîné 26.

Ils habitent une maison avec sept chambres et deux salles de bains. Pas d’endroit où se retirer, ni pour les parents ni pour les enfants. La vie quotidienne prend des dimensions impressionnantes. Gabriela Wenger remplit son lave-linge jusqu’à 14 fois par semaine, cuisine chaque jour pour 13 personnes et s’occupe aussi des animaux domestiques: chiens, chats, poissons, cochons d’Inde, tortues, poules. En plus des neuf horaires scolaires, elle doit gérer les passe-temps de ses enfants. Elle les transporte dans un van à leurs entraînements et rendez-vous respectifs.

Joie de vivre et beaucoup de travail

La plupart du temps, quatre ou cinq copains copines de ses enfants viennent aussi à la maison. Il n’est pas rare que l’un d’entre eux reste dormir. «C’est tellement beau!», se réjouit cette maman de famille nombreuse. Le foyer des Wenger est un endroit de joie de vivre et de chaleur, empreint du plaisir d’être ensemble. «Mais c’est bien sûr aussi un lieu où règne le chaos. Je suis toujours en train de nettoyer, laver, cuisiner, ranger, faire les courses et régler des questions administratives.»

C’est pourquoi la famille profite des vacances pour consacrer du temps les uns aux autres. Ce sont les enfants qui décident du programme. «Quel plaisir de pouvoir quitter la maison pendant une semaine», confie Gabriela Wenger. «Tourner la clé dans la porte et pouvoir dire: je ne suis pas là.» Pendant les vacances, elle n’a pas à accomplir toutes ces choses qui l’occupent de 6h00 du matin jusqu’à tard le soir. «Nous pouvons enfin faire quelque chose tous ensemble. Surtout, les enfants peuvent profiter de leur journée et jouer. Au quotidien, ils ont toujours quelque chose à faire. Entre l’école et l’apprentissage, les tâches ménagères et les activités sportives, il ne leur reste pas beaucoup de temps libre.»

Des aventures tous ensemble

Les Wenger ne pourraient pas s’offrir des vacances d’hiver. Mais quand ils peuvent profiter ensemble d’une semaine en été tous les deux ans, ils se réjouissent de cette parenthèse et de changer d’air. Les enfants peuvent bénéficier de l’aide aux vacances jusqu’à 16 ans. C’est ainsi qu’en 2019, la famille est partie à huit au Tessin grâce à l’Aide aux vacances Reka; les aînés ont passé leurs vacances à la maison. «C’était vraiment top!», déclare Madame Wenger. «Nous n’avons pas d’exigences. Pour nous, c’est tout simplement magnifique de pouvoir bénéficier de l’aide aux vacances Reka.»

Avant le Tessin, la famille a pu passer une semaine dans les villages Reka d’Urnäsch, Morschach, Disentis et La Lenk. En plus de la belle piscine couverte à Morschach, les filles ont particulièrement apprécié la possibilité de monter à cheval, et les garçons ne voulaient plus descendre de leur gokart. L’étable aux petits animaux et le zoo-câlins d’Urnäsch ont fait le bonheur de tous. A Disentis, les enfants se sont passionnés pour l’orpaillage et se sont amusés sur la vaste place de jeux aquatiques. A La Lenk, il y avait de nombreux sentiers de randonnée à découvrir, ainsi que l’amusant jardin de la circulation. Pendant leurs vacances Reka, les enfants vont chaque jour à la piscine couverte et trouvent aussi toujours du temps pour jouer à l’extérieur, notamment au ping-pong, ou pour s’installer dans le coin-lecture.

Reposés et détendus

La semaine de vacances tous les deux ans laisse pendant longtemps d’excellents souvenirs à la famille Wenger. Ce sont des journées sans souci qui commencent par une grasse matinée et qui permettent aux enfants et aux parents de vivre quelque chose tous ensemble: lors d’une croisière lacustre ou de l’observation d’oiseaux de proie par exemple. Pour une fois, ils peuvent s’alléger du poids du quotidien. Tous, y compris Gabriela Wenger qui se réjouit de chaque journée bien remplie, sont reconnaissants de cette parenthèse sans horaires.

Expériences grâce à
la Fondation Reka pour l’aide aux vacances

Partir en vacances – comme tout le monde

Les vacances Reka sont un moment fort pour toute la famille. Pour Monique Roth* et ses trois enfants, deux garçons et une fille en âge scolaire, c’est même la seule possibilité de partir en vacances. «Ce serait beaucoup trop cher pour nous», confie cette maman élevant seule ses enfants. «Bien sûr, je ne dis pas à mes enfants que nous sommes pauvres. Je fais tout pour que nous ressemblions à une famille tout à fait normale.»

poursuivre

Gratitude pour le temps passé en famille

La décision positive de l’Aide aux vacances Reka a déclenché une immense vague de joie. C’est aux environs de Noël qu’arrive la réponse: Gabriela Wenger et sa famille pourront partir en vacances grâce à Reka. « Pour nous, le fait que notre candidature soit acceptée est un magnifique cadeau. Dans notre situation, nous n’aurions pas pu nous offrir des vacances.» Les Wenger, ce sont les parents et leurs onze enfants. Le plus jeune a 6 ans et l’aîné 26.

poursuivre

Journées sans souci pour enfants avec troubles du spectre de l’autisme (TSA)

Une semaine en camp de vacances en Suisse: pour de nombreux enfants, cela fait partie de leurs expériences de vacances. Il en va tout autrement pour les jeunes avec TSA. Leur désir de pouvoir partager avec d’autres enfants une semaine de loisirs reste souvent sans lendemain. Le fait est qu’ils éprouvent des difficultés à gérer les nombreuses nouvelles stimulations, l’animation bruyante et les événements inattendus comme on les rencontre souvent lors de camps de vacances. C’est pourquoi l’association autismus deutsche schweiz organise des camps de vacances dans un cadre qui convient à ces enfants. Pour ce faire, la Fondation Reka pour l’aide aux vacances accorde une contribution substantielle.

poursuivre