S’inscrire à l’Aide aux vacancesDons

Pourquoi l’aide
aux vacances est nécessaire

Pour que tous les enfants puissent grandir heureux

Pour un bon développement, les enfants ont besoin de contacts sociaux, de suffisamment d’exercice et d’activités de loisirs passionnantes. De nombreux enfants issus de familles économiquement et socialement défavorisées n’en ont pas. Par honte de leur chez-soi, ils n’invitent pas d’amis et restent seuls. Au village de vacances Reka, les choses sont différentes. Ici, ils jouent avec leurs pairs et font partie du groupe, sans que personne leur demande d’où ils viennent. Ils peuvent être des enfants, tout simplement.

En Suisse, quelque 76’000 enfants vivent dans la pauvreté et environ 234’000 au seuil de pauvreté. Les conditions économiques précaires ont un impact direct sur le quotidien des familles touchées. Beaucoup d’entre elles sont surchargées, désécurisées et fatiguées. Dans leur pauvreté silencieuse, elles ont du mal à demander de l’aide. Elles ne parviennent pas à sortir de leur isolement par elles-mêmes.

Faire quelque chose ensemble en famille

Nous nous adressons aux familles défavorisées ayant des enfants mineurs. Nous voulons qu’elles puissent vivre des vacances en Suisse comme n’importe quelle autre famille. Pendant une semaine, faire l’impasse sur les soucis, entreprendre quelque chose ensemble, se plonger dans la nature, jouer avec de nouveaux copains et vivre de nouvelles aventures – tout ce qui fait de belles vacances.

En partenariat avec la Caisse suisse de voyage Reka, la Fondation Reka pour l’aide aux vacances vient en aide aux familles avec enfants qui n’ont pas les moyens de partir en vacances. Et elle permet aussi à des enfants et à de jeunes handicapés de sortir de leurs quatre murs et de vivre de beaux moments dans le cadre d’un camp de vacances.

Expériences grâce à la Fondation Reka pour l’aide aux vacances

Partir en vacances – comme tout le monde

Les vacances Reka sont un moment fort pour toute la famille. Pour Monique Roth* et ses trois enfants, deux garçons et une fille en âge scolaire, c’est même la seule possibilité de partir en vacances. «Ce serait beaucoup trop cher pour nous», confie cette maman élevant seule ses enfants. «Bien sûr, je ne dis pas à mes enfants que nous sommes pauvres. Je fais tout pour que nous ressemblions à une famille tout à fait normale.»

lire la suite +

Gratitude pour le temps passé en famille

La décision positive de l’Aide aux vacances Reka a déclenché une immense vague de joie. C’est aux environs de Noël qu’arrive la réponse: Gabriela Wenger et sa famille pourront partir en vacances grâce à Reka. « Pour nous, le fait que notre candidature soit acceptée est un magnifique cadeau. Dans notre situation, nous n’aurions pas pu nous offrir des vacances.» Les Wenger, ce sont les parents et leurs onze enfants. Le plus jeune a 6 ans et l’aîné 26.

lire la suite +

Journées sans souci pour enfants avec troubles du spectre de l’autisme (TSA)

Une semaine en camp de vacances en Suisse: pour de nombreux enfants, cela fait partie de leurs expériences de vacances. Il en va tout autrement pour les jeunes avec TSA. Leur désir de pouvoir partager avec d’autres enfants une semaine de loisirs reste souvent sans lendemain. Le fait est qu’ils éprouvent des difficultés à gérer les nombreuses nouvelles stimulations, l’animation bruyante et les événements inattendus comme on les rencontre souvent lors de camps de vacances. C’est pourquoi l’association autismus deutsche schweiz organise des camps de vacances dans un cadre qui convient à ces enfants. Pour ce faire, la Fondation Reka pour l’aide aux vacances accorde une contribution substantielle.

lire la suite +